Lifestyle

Pourquoi j’ai quitté les réseaux sociaux ?

« Tu me files ton Facebook ? » – « J’en ai pas » – « T’as pas Facebook 😱 ?! »

Je m’étais inscrite en 2009 sur ce réseau. Au début c’était cool… puis c’est vite devenu n’importe quoi.

Avant Facebook, c’était pouvoir rester en contact avec des gens et raconter sa vie à la troisième personne (c’était bien drôle 😂). On avait rien d’autre que les statuts de nos amis sur le fil d’actu.

Aujourd’hui Facebook en résumé c’est : des tags « d’amis », des commentaires « d’amis », du voyeurisme (« regardez ma vie comment elle est trop bien »), de la course au like , et des vidéos de merde.

Instagram c’est pareil. C’est regardez ma vie comment c’est beau et rose. Cependant j’admets qu’il y a des comptes avec un super travail de photos. Je continue d’y aller (sans être connectée) pour suivre quelques personnes pour voir leurs actualités, telles que Marine Leleu ou Mike Horn.

Snap je vous en parle pas, je le mets dans le même lot que les 2 précédents.

 

Pourquoi je suis partie ?

  • Je passais mon temps dessus. Oui, les réseaux sociaux sont exactement conçus pour qu’on passe le plus de temps dessus, donc tout est calculé pour que nous devenons accroc. Respect à ceux qui sont insensibles à ça et qui y vont « de temps en temps », car moi je n’ai jamais réussi. Je pouvais y passer 1h sans m’en rendre compte sur le canapé ou avant de me coucher.
  • J’ai compris que c’était devenu malsain. Aller regarder les comptes des personnes qui ne sont même pas réellement nos amis mais juste des connaissances, mater leurs photos, leur vie, je trouvais ça très gênant à la fin.
  • Le contenu c’était de la merde. Attendez, qu’est-ce que j’en ai à faire de l’ami d’ami qui va taguer l’ami sur une photo de chat parce que c’est leur délire ? Qu’est-ce que j’en ai à faire que cet ami qui a mit tel commentaire sur une photo d’une page que j’aime même pas ? Et les pubs ? Terrible.
  • Une course aux likes permanente. Sérieusement, qui n’a pas mit une nouvelle photo de profil et n’a pas attendu de voir si les gens allaient aimer ? Si c’est le cas bravo, vous n’êtes pas tombé dans le piège des réseaux sociaux. Pour ma part oui j’attendais les likes. Et quelle sensation horrible !
  • Les mal-entendus qui partaient en clash. Si si, la majorité des couples on eu une dispute à cause de Facebook. Les likes ou commentaires mal pris de la conjointe sur une des photos de son mec, enfin je vous en passe.

 

Donc il y a un peu plus d’un an, je suis partie, j’ai dit au revoir sur Facebook, et j’ai quitté Instagram et Snapchat (le dernier je ne l’utilisais plus du tout de base). Et ça m’a fait un bien fou !! Libérée de cette pression sociale, libérée de ce temps perdu sur le fil d’actu, libérée de ses fausses suppositions. Ça m’a permis aussi de faire « le tri » dans mes véritables amis, ceux qui sont restés en contact. Et surtout, je ré-apprend à m’ennuyer dans une salle d’attente, ou à bouquiner. Et quel bonheur ! C’est aussi un moyen de communiquer différemment avec ses potes. Comme je ne suis plus au courant des événements/soirées, je suis obligée de parler avec eux, et ça pour moi c’est revenir à l’essence même des relations d’amitiés.

Le pire, vous savez ce qu’on me disait quand je suis partie de Facebook ?

« Félicitations ! »

J’ai cru rêver. On me félicitait de mon courage à m’être détachée de ça. On me disait « Je sais pas comment tu fais, j’aimerais bien aussi mais je pense que j’y arriverais pas ». C’est là que ça m’a encore plus encouragée dans ma démarche. Je me suis rendue compte que pour que l’on en vienne à me dire ça, c’est que c’est vraiment grave 😦.

J’ai un faux compte du coup, qui me permet d’aller sur les groupes locaux, et de suivre quelques pages. J’y vais jamais, mais quand les infos ne sont que sur Facebook, ça dépanne. 

Et attendez, quand j’ai demandé à Facebook de « supprimer définitivement » mon compte, ils ont mit 3 semaines avant que ça soit officiel. 3 semaines où ils t’envoient un mail du style « Vous êtes sûrs de vouloir partir ? » et quand tu vas sur l’interface (non connectée), tu vois le nombre de notifications. Ça m’a horrifiée. Et j’étais heureuse, d’avoir prit la bonne décision.

 

TEDx plutôt sympa à regarder sur le sujet 😉:

source : image en tête

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *